L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
Suivez-nous
Janv. 2017
Quels sont les risques couverts

Quels sont les risques couverts
par l'assurance emprunteur ?

Dans le cadre d'un crédit immobilier, la souscription d'une assurance emprunteur n'est en théorie pas obligatoire. Mais en pratique, toutes les banques l'exigent. Cette assurance est composée de garanties minimales et complémentaires destinées à couvrir 3 risques : décès, invalidité, perte d'emploi.

Sept. 2017
Combien coûte

Combien coûte
l'assurance de prêt immobilier ?

Alors que la négociation du taux d'intérêt continue de focaliser l'intérêt des acquéreurs, un autre élément pèse lourdement dans la balance : l'assurance emprunteur. Depuis la baisse des taux, la part des frais de crédit dédiée à l'assurance n'a cessé de croître, à tel point que pour nombre d'emprunteurs aujourd'hui, l'assurance coûte aussi cher que les intérêts ! Face à ce constat, il est légitime de chercher à en savoir plus sur le coût de cette assurance et sur son mode de calcul afin d'être en mesure, là aussi, de négocier la meilleure offre au meilleur prix.

Mars 2017
Risque aggravé de santé :

Risque aggravé de santé :
comment bien assurer votre prêt ?

15% des demandes de prêt immobilier présentent un risque aggravé de santé. Ce risque concerne les personnes étant ou ayant été gravement malades, atteintes de pathologie chronique, victimes d'un accident ayant laissé des séquelles, ou un état de santé présentant un risque à terme. Si vous êtes concerné, la convention AERAS vous permet de bénéficier d'une assurance emprunteur constituée au minimum de la garantie décès.

Août 2017
Prêt immobilier :

Prêt immobilier :
les règles changent pour la domiciliation de revenus

Au moment de signer votre offre de prêt immobilier, la banque prêteuse vous demandera deux formalités : ouvrir un compte bancaire dans son établissement, et y rapatrier vos salaires et autres revenus. Cette domiciliation de revenus, si elle est bien souvent exigée de la banque pour toute la durée du prêt, reste une pratique abusive… pour le moment. Car à partir du 1er janvier 2018, la domiciliation des revenus sera encadrée et limitée à 10 ans maximum. Mais est-ce vraiment en faveur des consommateurs ?